Prise de poids : Maîtriser ses émotions et sa satiété

Prise de poids

Dés études montrent que pour perdre durablement du poids, il faut non seulement maîtriser ses émotions, mais aussi sa sensation de satiété
En effet, le problème qui a dans les régimes est que dès qu’on l’arrête, le poids, voire le surpoids revient très rapidement.

Pourquoi une telle réaction ?
Ce qui se passe ce que lorsqu’on fait un régime, ce qu’on passe d’un état d’hyper-contrôle (maîtrise du comportement alimentaire en inhibant ses sensations alimentaires) à une perte progressive, voire brutale de contrôle
Ce changement brusque de comportement habitue petit à petit l’organisme et entraîne l’apparition du phénomène yo-yo. Ce qui conduit à diverses conséquences physio psychologiques : (recrutement des adipocytes, sensibilisation à l’insuline, modification du métabolisme, habitude du manque etc.)
Ces comportements modifient donc notre rapport avec la nourriture car celle-ci n’est plus de plaisir, mais devient une substance qui contient plus ou moins de calories, de minéraux et de vitamines.

Comment maîtriser ses émotions ?
Dans un premier temps, il faut affiner sa conscience alimentaire. Ce simple travail de prise de conscience permet de mieux maitriser sa satiété. Pour vous aider dans votre démarche, il faut tenir un carnet où l’on indique à chaque fois que l’on mangé, noter le degré d’envie de manger

Apprendre à manger lentement ?
Pour retrouver le goût, il faut manger les aliments lentement et en pleine conscience. Bien mâcher permet d’une part de faciliter la digestion des aliments et surtout de maitriser la sensation satiété.

Sensation de satiété, que ce que cela veut dire ?
La satiété se définit comme l’absence de faim entre deux prises alimentaires spontanées, elle est causée par une glycémie perçue comme suffisante par le cerveau (hypothalamus). Chaque être humain est différent face à cette sensation de satiété. Certaines personnes sont plus ou moins enclins à manger ou à grignoter même lorsqu’ils n’ont pas faim. Ces écarts se surajoutent aux prises alimentaires quotidiennes au risque de prendre du poids

La satiété se distingue du rassasiement et dépend de l’apport en protéines. Le phénomène principal semble être la néoglucogenèse qui est une stimulation de la fabrication de glucose par l’intestin et sa libération dans la veine porte.

Elle est prolongée avec les aliments à faible index glycémique. Plus ce dernier est bas, plus les glucides ingérés se diffusent lentement dans le sang.
Ingérer les aliments de faible densité énergétique favorise la satiété et donc diminue les tentations de grignotage.