Cultiver soi-même ses tomates

Cultiver-soi-meme-ses-tomates

Si vous choisissez de semer des graines de tomates (ce qui est plus économique), il vous faudra les semer dans des godets remplis d’un mélange de terreau et de sable. Vous les disposerez ensuite dans une serre à tomates  derrière une fenêtre de la maison (en évitant le soleil direct). Lorsque les feuilles de vos tomates apparaissent, il vous faudra repiquer chaque pied dans un godet. Cette opération doit se faire dès janvier (si l’on dispose d’une serre à tomate chauffée) ou en mars (en cas de serre tomate non chauffée). Pensez à arroser régulièrement vos tomates (l’idéal est d’utiliser un pulvérisateur) et à leur apporter de l’engrais de temps en temps. Si vous préférez planter vos tomates, choisissez des plants d’environ 15 cm de haut et dont le diamètre de la tige mesure autour de 0,5 cm. Vous optimiserez ainsi les chances de reprise. Pour trouver et acheter votre serre à tomates, visitez ce site.

Réussir la plantation de la tomate

La plantation de tomates doit être effectuée dans un endroit chaud et ensoleillé (au moins 4 à 5 heures de soleil par jour) et qui soit à l’abri du vent. Privilégiez également les orientations sud ou sud-est, la tomate est en effet une plante de climat chaud. Quant au sol, il doit être riche en humus et bien drainé. Pour ce qui est des plantes voisines, privilégiez l’asperge, le concombre, le poivron, l’ail, l’oignon, le radis, ou bien des herbes aromatiques comme la menthe, le persil, le basilic, la sauge, le romarin ou le thym. Pensez par contre à éloigner les pommes de terre si vous en avez dans votre potager. Elles sont en effet sujettes au mildiou, tout comme les tomates, et risqueraient de les contaminer. N’installez pas vos tomates à l’extérieur trop tôt. En effet, des températures inférieures à 5°C peuvent causer des retards de croissance. Il est donc préférable d’attendre la mi-mai pour repiquer vos plants, une fois que les « saints de Glace » sont passés et donc le risque de gelées. Espacez vos plants d’environ 50 cm et prévoyez de solides tuteurs d’une hauteur de 1 m à 1,50 m, que vous aurez désinfecté avec soin et entre lesquels vous pourrez installer des fils afin d’attacher les tiges de vos tomates. Enfoncez ces derniers de 20 à 30 cm dans la terre et fixez-y vos plants à l’aide de raphia sans trop serrer. Si vous plantez plusieurs lignes de tomates, prévoyez de les espacer d’environ 80 cm.

Conseils de culture

Au moment de la plantation, utilisez ce truc de grand-mère : placez au fond de chaque trou quelques feuilles et quelques tiges d’ortie. Cela permettra à vos tomates d’être plus résistantes aux maladies. Les plants de tomates doivent être arrosés de façon régulière afin de permettre aux fruits de se développer. Il est cependant conseillé d’éviter de mouiller les feuilles lors de cette opération pour ne pas risquer la prolifération des maladies. Si vous le pouvez, installez un tuyau microporeux et un bon paillage. Lorsque vos tomates commencent à rougir, arrêtez de les arroser afin de renforcer leur saveur. Il vous faudra bien sur reprendre l’arrosage une fois toutes les tomates récoltées si vous voulez pouvoir en récolter de nouvelles.

La taille et la récolte de la tomate

Pour favoriser le développement des fruits, il faut faire en sorte qu’ils soient bien exposés à la lumière. Pour cela, il est conseillé de supprimer régulièrement les pousses (ou gourmands) qui se développent parfois à la jonction de la feuille et de la tige. Effectuez cette opération dès qu’elles atteignent quelques centimètres. En effet, ces gourmands puisent énormément de sève, ce qui nuit à la croissance de la plante et des fruits. À la fin de l’été, il est conseillé de tailler la tête de la plante en laissant 4 à 5 groupes de feuilles environ. Cela évitera que des fleurs qui n’auraient plus le temps de donner des fruits n’apparaissent. Généralement, la récolte de la tomate débute à la mi-août et peut aller jusqu’à la fin de l’automne lorsque le temps le permet. On cueille les fruits environ 4 à 5 mois après leur semis, lorsqu’ils sont bien colorés. À la fin de la saison, il est également possible de récolter les tomates vertes et de terminer de les faire mûrir dans un garage ou sur le rebord d’une fenêtre. Elles atteindront leur couleur rouge en quelques jours seulement. Vous pouvez aussi choisir de confectionner quelques pots de confiture de tomates vertes si vous le souhaitez.