Découvrez la défiscalisation Pinel pour payer moins d’impots

defiscalisation Pinel

Aujourd’hui, en France, il est possible grâce à des moyens légaux de payer moins d’impôts. Mais que diriez-vous de défiscaliser, tout en créant votre propre patrimoine immobilier ? C’est possible, grâce à la défiscalisation Pinel. Que prévoit ce texte de loi, quelle sont les réductions d’impôts à envisager et les conditions à respecter ? On répond ici à vos questions.

Défiscalisation loi Pinel et accès au logement

La loi Pinel a pour objectif de faciliter l’accès au logement pour les personnes disposant de peu de moyens financiers, dans les zones de France où la demande est plus forte que l’offre. Aussi, en contrepartie d’un loyer revu à la baisse et d’un investissement dans un bien neuf ou rénové, les propriétaires pourront profiter de la défiscalisation Pinel :

–          Pour une durée de location de 6 ans minimum, les propriétaires bénéficieront d’une réduction d’impôts à hauteur de 12% du prix d’achat du bien.

–          Pour une durée de location de 9 ans, la défiscalisation représente 18% de la valeur du logement.

–          Pour une durée de 12 ans maximum, la réduction d’impôts équivaut à 21% du montant de l’investissement.

Toutefois, pour être éligible à la loi Pinel, certaines conditions doivent être respectées par le propriétaire.

Les conditions pour profiter de la loi Pinel

–          Le montant de l’investissement est plafonné : en effet, le bien dans lequel vous allez investir ne doit pas dépasser un montant de 300 000 euros.

–          Le montant du loyer : celui-ci est calculé en fonction de la superficie du bien, de sa localisation également. Rendez-vous sur le site http://www.123immo.info, pour en savoir plus quant au calcul du loyer à prévoir.

–          Choisir une zone éligible : la loi de défiscalisation Pinel est soumise au zonage. Aussi,  toutes les régions de France ne sont pas éligibles. Avant 2018, les propriétaires avaient la possibilité d’investir dans cinq zones différentes. Depuis le premier janvier 2018, le zonage Pinel passe de cinq à trois zones : les zones A, A bis et B1, considérées comme les plus tendues en France.

–          Une durée de location entre 6 et 12 ans : vous ne pourrez bénéficier de la loi Pinel que si vous vous engagez à louer pendant une période de 6, 9 ou 12 ans maximum.

–          Le bien doit être loué en tant que résidence principale. De plus, le locataire doit disposer de ressources qui n’excèdent pas les plafonds fixés par la loi.

Nous avons mentionné précédemment l’obligation d’investir dans un bien neuf ou rénové, pour bénéficier de la défiscalisation Pinel. Nous allons revenir dès à présent sur ce point.

Investir en loi Pinel Investir en loi Pinel : dans le neuf ou l’ancien ?

Tout propriétaire investissant en loi de défiscalisation Pinel dans un bien neuf pourra profiter d’une réduction d’impôts. Toutefois, il est possible d’acheter un bien ancien et être éligible à ce dispositif. D’autres informations disponibles sur mondandy.fr. Toutefois, celui-ci devra être rénové, suivant un cahier des charges bien précis. Lors de l’achat, le logement sera inspecté par un expert, qui donnera alors ses consignes.

À l’issue des travaux de rénovation, le bien devra remplir toutes les caractéristiques dites « de décence ». D’autres part, un bilan de performances énergétiques sera également réalisé. L’expert remplira alors un modèle d’attestation de l’état descriptif du logement avant et après travaux.

Toutefois, il serait préférable d’investir directement dans un logement neuf. En effet, la réalisation des travaux représente un coût significatif, qui ne pourra pas toujours être amorti par la perception des loyers. Aussi, bien préparer votre investissement avant de vous lancer est indispensable. Nous vous conseillons d’utiliser le simulateur, un outil vous permettant de faire le point sur votre budget, ainsi que la défiscalisation Pinel dont vous pourrez profiter.