Préparer sa demande de financement immobilier

credit-immobilier

Avant d’acheter un appartement ou une maison, il est de coutume de solliciter un crédit immobilier auprès de la banque. Cette démarche s’inscrit dans le but d’obtenir le financement nécessaire pour faire son acquisition immobilière. Toutefois, même si les banques accordent fréquemment des prêts, elles sont très attentives à la qualité des dossiers et étudient aussi bien la viabilité du projet immobilier que la situation financière et professionnelle de l’emprunteur. Pour cela, il est réellement important de bien préparer sa demande de financement immobilier pour mettre toutes les chances de son côté.

Contrôler ses opérations financières

Avant d’accorder un crédit immobilier, la banque demande généralement les 3 derniers relevés de compte de l’emprunteur, qu’elle parcoure en détail (prélèvements automatiques, achats, virements…). A ce propos, le spécialiste du courtage Vousfinancier ainsi que la plupart des experts recommandent toujours d’éviter pour certain temps les achats compulsifs et les découverts bancaires qui ne présentent forcément pas un profil financier attrayant.

Par contre, il serait plutôt intéressant de montrer sa capacité à épargner, en mettant en place un virement automatique quelques mois avant, au besoin.

Rembourser éventuellement certains crédits à la consommation

financement-immobilierToujours pour le financement immobilier, la banque cherchera à savoir s’il y a des crédits en cours (auto, revolving…). Une fois cette information obtenue, elle en tiendra compte pour calculer le crédit qu’elle peut accorder afin de ne pas dépasser 33 % d’endettement.

Si le crédit à la consommation prend fin d’ici 6 mois, il n’y a normalement pas de problème, mais sinon, il serait avantageux d’essayer de le rembourser par anticipation. Ce faisant, la capacité d’emprunt sera plus grande et le dossier de meilleure qualité.

Avoir de l’apport, si possible 10%

De nos jours, de plus en plus de banques demandent un apport de 10% du financement immobilier, afin de couvrir au moins les frais de notaire et de garantie. Cela permet à l’emprunteur de commencer à amortir la valeur du bien à acquérir dès le début du remboursement du crédit immobilier, et non les frais uniquement.

Chez certains organismes de financement, il est toujours possible d’emprunter sans apport, surtout lorsqu’on est jeune. Cependant, avoir un apport permet par exemple d’obtenir un meilleur taux. A 10 %, une réduction de taux de 0,20 point est accordée dans certaines banques.

Rassurer sur sa situation professionnelle

Ce détail coule de source pour un financement immobilier, mais les banques y accordent une attention particulière à tel point que certaines se renseignent même sur la santé financière de l’employeur. Parallèlement, avoir des revenus importants peut permettre d’obtenir de meilleures conditions, car l’écart de taux entre deux profils aux revenus différents peut être de 0,40 point.

Les banques préfèrent également les couples ou les personnes en CDI, avec des perspectives d’évolution même s’il s’agit d’un début de vie professionnelle. Elles cherchent toujours à établir une relation sur le long terme avec leurs clients.

Définir clairement son projet et calculer sa capacité d’emprunt

Avant d’adresser une demande de financement immobilier, il faut tout d’abord définir son projet immobilier et déterminer le budget à sa disposition. Plus de détails à ce sujet sur immoz.info. Cela suppose que le futur propriétaire doit savoir précisément dans quelle direction il va : est-ce une maison ou un appartement ? un logement ancien ou neuf ? quelles sont les travaux à réaliser ? etc.

Ces précisions sont importantes, car le candidat à l’achat ne doit surtout pas attendre de rencontrer un conseiller bancaire pour calculer son enveloppe budgétaire. Pour ce faire, il doit connaitre ses moyens financiers, comme l’apport personnel mobilisable, de même que sa capacité d’emprunt et d’endettement. Ce travail en amont permet de se rendre rapidement compte si l’achat est envisageable, ou si éventuellement certains freins doivent être levés avant de pouvoir continuer. C’est d’ailleurs pourquoi l’aide d’un courtier en crédit est plus que précieuse pour un financement immobilier.