5 façons de déboucher votre nez

Se boucher le nez n’est pas le genre de chose qui interrompt votre routine et qui nécessite de vous rendre d’urgence à l’hôpital. Mais l’inconfort lié à l’incapacité de respirer correctement risque fort d’entraver des nuits entières de sommeil. Et des jours aussi. Bien que cela n’ait pas de conséquences graves, le nez bouché laisse la bouche sèche, ce qui provoque cette gêne qui compromet la bonne performance dans toute activité.

Selon un médecin ORL, le nez se bouche en raison d’un œdème (gonflement dû à un excès de sang) de la muqueuse nasale.

Et les causes peuvent être variées. Comme la muqueuse nasale est destinée à chauffer et à humidifier l’air que nous respirons, elle est fortement vascularisée et diverses circonstances peuvent dérégler le bon fonctionnement de ce système. Comme les infections, les allergies, les changements soudains de température et l’utilisation de médicaments contre l’hypertension.

Certains problèmes mécaniques peuvent également survenir, tels que des déviations de la cloison nasale et une hypertrophie des coquilles nasales. Chez les enfants, l’hypertrophie des amygdales du pharynx, communément appelée adénoïde. Et pour en finir une fois pour toutes avec ce problème, voici quelques conseils en or, que vous pouvez consulter ci-dessous.

1. Humidifiez vos environnements

L’air chaud et humide peut aider à ouvrir les cavités nasales, ce qui permet à l’air de passer plus facilement. Un bain chaud, par exemple, pourrait être une bonne idée. Ainsi que l’utilisation d’appareils d’humidification. Si vous en avez un à proximité, veillez à le nettoyer régulièrement en suivant les instructions du fabricant. Respirer de l’air pur est tout aussi important que de respirer de l’air humide.

2. Se laver le nez

Se laver le nez avec de l’eau distillée peut atténuer la gêne pendant quelques instants. Faites simplement attention à ne pas utiliser l’eau du robinet car elle peut contenir certaines bactéries qui peuvent finir par développer des infections encore plus gênantes qu’un nez bouché.

3. Utiliser des vasoconstricteurs nasaux

Il existe plusieurs types de vasoconstricteurs nasaux dans les pharmacies. Ils soulagent l’inconfort en dégageant le nez pendant un certain temps. Mais il faut faire attention quand on les utilise, à cause de l’effet de rebond.

Lorsque l’effet disparaît, le nez finit par se boucher encore plus. Ces médicaments peuvent être utilisés pendant une grippe, mais jusqu’à une semaine. Si elles sont utilisées plus longtemps, elles peuvent finir par provoquer ce qu’on appelle une “rhinite médicamenteuse”, et le nez va de plus en plus mal.

Toujours selon un spécialiste ORL, l’addiction à un vasoconstricteur nasal a de graves effets secondaires, tels que l’augmentation de la pression sanguine et du pouls et l’insomnie.

4. Identifier  les causes

“La meilleure façon de traiter le problème est d’identifier et de traiter les causes. Ce qui nous amène au conseil suivant :

5. Trouver un médecin

Si vous avez essayé un vasoconstricteur nasal pendant une semaine et que le médicament n’a pas eu l’effet escompté, il est peut-être temps de consulter un médecin ORL. Il sera en mesure d’identifier la ou les causes de votre cas et vous indiquera le traitement le plus approprié.

Si le nez bouché est une situation fréquente, il faut plus certainement consulter un médecin. Les informations contenues sur cette page sont uniquement à titre d’information. Il n’est pas destiné à remplacer les conseils et le soutien des médecins, des nutritionnistes, des psychologues, des professionnels de l’éducation physique ou d’autres spécialistes.