7 étapes pour concevoir un plan fichier

concevoir un plan fichier

Publié le : 12 janvier 20163 mins de lecture

Pour réaliser des opérations de prospection, il faut établir un plan fichier qui permettra ensuite de connaître son potentiel de conversion.

Ce fichier doit répondre à des nombreuses problématiques liées à la volatilité des informations détenues. Il est donc important de faire attention au mode de recueillement des données, savoir si l’adresse email est opt-in etc.
Pour réaliser un bon plan fichier, il faut donc connaître
Le potentiel total d’adresses e-mail, le potentiel sur les critères de sélection définis, le coût à l’adresse, le nombre d’adresse référencé etc.

Pour affiner la réalisation du plan fichier, il est indispensable de bien connaître sa cible, ses prospects afin de déterminer le coût global du fichier
Le plan fichier regroupe toutes les étapes d’une opération de protection. Mises aux normes du fichier, identification des doublons, segmentation etc.

Connaître sa cible
Pour réaliser un bon plan fichier, il faut connaître sa cible (âge, profession, centre d’intérêt, sexe, situation géographique etc.)

Une fois la cible définie, il faut réaliser des requêtes ou des tests pour identifier les adresses e-mails les plus pertinents. En matière d’e-mail, il faut savoir que le travail est plus compliqué qu’il y apparaît. En effet, pour établir un bon fichier plan, il faut le plus souvent réaliser jusqu’à 10 extractions afin de toucher la bonne cible.

Exemple d’élément contenu dans un plan de fichier
Nom de la base
Critères de sélection disponible
Potentiel d’adresses
Tarif à l’adresse

Tester son fichier, une phase obligatoire
Dernière étape constitutive d’un plan fichier, la phase de test. Pour être pertinent, ce test indispensable aussi bien en B to C qu’en B to B doit être bien dimensionné.
Le principe est simple, on extrait un volume de 5 à 10 000 mails par fichier, puis on procède à la phase de test, c’est-à-dire à l’envoi de la campagne d’e-mailing sur cet échantillon cible. En fonction des conversions, des taux de clics, vous pourrez faire des extrapolations.

Comment calculer la taille de l’échantillon ? Pour calculer le nombre de prospect cible, il faut prendre en compte le nombre de retour estimé. Si par exemple, il est aux alentours de 5% et que vous estimez envoyer environ 100 000 e-mails. Dans ce cas, il faudra tabler sur un échantillon de test d’environ 5000 envois.
N.B : Plus les tests sont réalisés sur des échantillons important, plus simple sera l’exploitation des données.

À parcourir aussi :

À parcourir aussi : Les clés d'un module e-learning efficace

Plan du site