Bain turc, sauna, hammam chez soi : doit-on en faire souvent ?

La recherche du bien-être est devenue un impératif pour pouvoir  se détendre et revenir encore plus en forme pour affronter le rythme du quotidien. La plupart des gens optent pour la pratique du bain turc que l’on appelle aussi le hammam. A l’origine, le bain turc est un lieu social où l’on passe beaucoup de temps pour s’offrir un petit moment de détente, dans des salles chauffées à vapeur. Très prisé pour se faire connaissance ou se parler entre amis ou avec des inconnus, cet endroit est devenu un lieu de prédilection pour les amis pour finir une semaine très chargée et se retrouver autrement, loin de l’effervescence de la vie quotidienne.

Qu’est-ce qu’un bain turc ?

Le bain turc ou le hammam est un bain que l’on effectue dans des salles de bain à vapeur, avec un taux d’humidité plus important que la température. C’est une activité qui se fait dans un véritable nuage de vapeur, dans une succession de pièces avec une température qui ne dépasse pas les 48 à 50°,  permettant d’offrir un moment de répit non seulement pour le corps mais aussi pour l’esprit.

Une brume chaude et stratifiée d’une température qui avoisine les 20° C au niveau des pieds et 50 à 60° C au niveau de la tête se forme et se dépose doucement sur la peau. Ce phénomène stimule la transpiration, purifie la peau en évacuant les toxines et surtout aide à réguler son pH. Le hammam s’effectue généralement en trois étapes car le lieu idéal réserve 3 pièces à températures et taux d’humidité différents :

L’apodyterium qui est la première pièce dans laquelle la température est ambiante. Puis on progresse dans la pièce suivante qui est le tepidarium. Dans celle-ci,  l’on ressent déjà une augmentation de degré de température mais encore à un niveau supportable et douce. Et enfin, l’on se promène dans le caldarium. Il s’agit de la partie de la salle de bain où l’on transpire le plus avec une température d’environ 50°C.

Avant de prendre le bain turc, vous devez prendre une douche, puis vous frotter le corps avec la serviette et ensuite entrer. Quand il s’agit d’une séance publique, il est important de nettoyer l’endroit où vous vous asseyez et de vous désinfecter les pieds. Il est clair que cela n’est pas nécessaire si vous prenez un bain de vapeur privé.

Une fois assis, vous respirez lentement et régulièrement et restez assis (ou couché) pendant environ 15 à 20 minutes. Ensuite, vous sortez et vous vous détendez – sans prendre de douche pendant encore 15 à 20 minutes. La période de repos est essentielle!

Les avantages du bain turc

Les gens ont tendance à confondre le sauna et le hammam pourtant ce sont deux pratiques différentes bien que le principe et les bienfaits sont quasi les mêmes. Il est alors opportun de connaitre la différence entre ces deux pratiques. Si le bain turc suppose une température plus basse mais un taux d’humidité élevé, le sauna en revanche, se pratique à un faible taux d’humidité mais à température très élevée, qui peut même atteindre les 100° C.

Le bain turc, en raison de son taux d’humidité élevé, devrait être conçu avec des matériaux complètement différents du bois qui craint l’humidité.
Les matériaux pour construire une salle de bain turc sont les mosaïques de céramique ou de verre, ou de grès à effet de pierre, ou encore de marbre et de pierre véritable. Aussi à l’intérieur du bain turc, l’on trouve des bancs et une fontaine d’eau douce qui sert à la refroidir et à mieux résister à la chaleur.

Cette pratique est connue pour ses bienfaits dynamisant et vivifiants et elle peut être bénéfique pour soulager les douleurs articulaires ou encore les maladies respiratoires. L’action simultanée de la vapeur et de la chaleur n’a pas seulement des effets importants sur la peau. Elle la purifie en dilatant les pores et en éliminant les impuretés, lui donne éclat et élasticité, excellent pour l’acné et la peau sèche. Ces effets, en même temps, contribuent à stimuler la circulation sanguine. Mais le bain turc procure également d’autres avantages que l’on peut considérés comme “secondaires”.

Pour les personnes en bonne santé sans problème cardiaque, cela est un très bon entrainement parce que cela peut prévenir les maladies cardiaques, active le système lymphatique, augmente les défenses immunitaires prévenant les infections telles que la grippe et le rhume. Cela  apporte un soulagement en cas de maladies rhumatismales, avec un effet apaisant sur la douleur, réduit les douleurs prémenstruelles, et régularise le flux. La peau acquiert plus d’élasticité, favorisant la diminution de la cellulite, des maladies de peau telles que les furoncles, l’acné. Il améliore également le métabolisme de certains organes tels que les reins et le foie, grâce à l’augmentation de la circulation sanguine : il élimine plus rapidement les déchets, les toxines et l’acide lactique, détend le système nerveux,  décontracte les muscles (particulièrement adapté pour ceux qui pratiquent un sport et qui ont des tensions musculaires intenses avec accumulation d’acide lactique.

Comment construire un bain turc chez soi ?

Vous souhaitez construire un sauna ou un hammam chez vous ? Sachez que cela est tout à fait possible. Il suffit juste d’avoir un espace libre dans un coin de votre maison, de connaitre les meilleurs matériaux nécessaire pour réaliser votre projet. Il est également important de bien penser l’installation de l’isolation thermique ou du pare vapeur pour votre espace afin d’avoir la meilleur qualité- prix possible. En effet, l’isolation thermique est très important non seulement pour économiser en ressources énergétiques que vous utiliserez comme système de chauffage mais cela vous évitera beaucoup de travaux. Comme il existe différents types de pare vapeur tels le le pare vapeur en laine de verre, ou encore un isolant en aluminium spécial sauna, le choix doit être fait suivant la qualité et le prix de ces matériaux, ainsi que de votre gout d’ailleurs.

Le “bain de vapeur” peut être réalisé de différentes manières. L’un des plus faciles est d’acheter des armoires qui ont déjà une alimentation en vapeur chaude. L’avantage de ces armoires est d’avoir dans un petit espace à la fois la fonction bain turc et la fonction douche. La petite taille est également un inconvénient car elle vous empêche de profiter du bain turc en étant allongé ou en compagnie d’autres personnes. Vous pouvez compenser cela en aménageant une petite pièce avec un bain turc, vous aurez ainsi de la place pour accueillir vos amis ou petites amies. Dans ce cas, la pièce doit être conçue et aménagée en fonction de vos besoins personnels. Par ailleurs, pour que votre cabine sauna soit impeccable, pensez à bien installer un meilleur système de ventilation afin d’éviter le pire.

Pour construire un sauna chez soi, sachez qu’il existe différents types de matériaux favorable à la construction du sauna. Tout d’abord, le sauna, à l’origine, se déroule dans une sorte de maison en bois avec des bancs en bois également disposés en deux hauteurs. Tous les équipements comme les appuis-têtes et les poignées de porte sont tous fabriqués en bois. Ce matériau qui est un mauvais conducteur thermique ne permet pas aux utilisateurs de se brûler durant la séance de sauna malgré la température élevée à l’intérieur de la pièce. Dans cette cabine en bois se trouve le cœur du sauna : un poêle qui produit la chaleur nécessaire. Mais il est possible de construire un sauna infrarouge pour sa maison. Facile d’installation et mois de demande en bois. Construire un sauna à domicile est donc très personnel, c’est une question de choix et d’aisance au contact avec la chaleur et l’humidité. Entre un traitement et l’autre, il est essentiel de respecter les horaires, d’aller étape par étape, de préparer le corps et l’esprit à une condition thermique qui n’est pas optimale pour tout le monde. Il est essentiel que chaque individu “écoute” et ne sur-estime pas son état physique. Les pauses, l’hydratation sont cruciales.

Un sauna à domicile : à l’exemple du sauna finlandais

Le culte du sauna est tellement ressenti au Finlande qu’il y a beaucoup de résidents qui possèdent dans leur propriété un sauna domestique: soit à l’extérieur, dans le jardin ou près de la maison. Cette culture orientale est devenue une vraie institution pour les Finlandais. Selon le célèbre dicton finlandais : “D’abord vous construisez le sauna et ensuite la maison”. Ceci explique la place que tient cette pratique dans la vie quotidienne des Finlandais. La température du sauna finlandais varie de 80-100°, l’humidité est faible environ 10-20% et s’augmente petit à petit lorsque de l’eau est jetée dans les pierres chaudes au-dessus du poêle. 

Le sauna finlandais dans son intérieur sent le bois, les bois les plus utilisés sont le sapin nordique qui est un bois odorant, il a des noeuds, un effet rustique, typiquement finlandais. Un autre bois est la ciguë, un bois canadien particulièrement “propre” sans noeuds, très précieux, il est aussi odorant de couleur légèrement rosée. De plus, ce bois, comme le sapin nordique, ne dégage pas de mauvaises odeurs lorsqu’il est chauffé et ne “brûle” pas si vous vous asseyez dessus à des températures élevées. Il est plus rare de trouver des saunas avec d’autres bois, comme le bois de cèdre du Canada, également parfumé. Le cèdre a un aspect très élégant, généralement utilisé pour des saunas “sur mesure”. Ou encore les cendres qui sont traitées thermiquement et prennent ensuite un aspect bruni.  Par ailleurs, il est aussi très prisé et plus facile de construire un sauna infrarouge pour la maison pour ne pas construire un style traditionnel. Cela demande peut d’équipement et de demande en bois, pourtant c’est tout aussi très efficace. Le sauna infrarouge procure également une sensation de relaxation très bénéfiques pour les vaisseaux sanguins. 

Les inconvenients du sauna

Pour comprendre les inconvénients de ces deux pratiques qui permettraient d’avoir un sentiment de bien-être maximal à la fin chaque séance, l’on peut souligner le coté santé. Le bain turc ne convient pas à tout le monde. Il faut être en bonne santé pour le pratiquer. Il existe des contre-indications bien connues : ceux qui souffrent de maladies cardiovasculaires et du système vasculaire devraient éviter ou du moins se limiter à la biosaune.

Le cœur est le premier organe qui réagit lorsque vous êtes dans un sauna. Le cœur a pour fonction de faire circuler le sang correctement en apportant une quantité régulière d’oxygène à tous les organes en continuité et en éliminant les déchets et le dioxyde de carbone de ceux-ci. En présence du choc calorique qui se produit à l’entrée de la pièce, il se produit une vasodilatation et, immédiatement après, une hypersangulation afin de refroidir le corps et d’essayer de maintenir la température interne constante. Il en résulte donc une perte rapide de liquide, que le corps va chercher dans d’autres tissus, provoquant une chute de la pression sanguine. Cela augmente le rythme cardiaque ainsi que l’effort de production d’oxygène et de glucose.