Comment choisir sa montre connectée en quelques étapes clés ?

Montres automatiques

Publié le : 21 août 20208 mins de lecture

Après le smartphone et la tablette, la montre connectée a été l’un des objets technologiques les plus marquants de la dernière décennie. Preuve de son succès, le nombre de fabricants n’a eu de cesse de croître, mais cette profusion d’offre a eu pour corollaire de complexifier l’identification du modèle le plus pertinent par chacun d’entre nous. De fait, les critères à prendre en compte sont multiples, de l’esthétisme aux fonctionnalités per se, en passant bien sûr par l’étroitesse du lien « tissé » entre la montre et votre téléphone. Au final, il nous paraissait plus qu’opportun de réaliser un article sur les quelques éléments-clés à prendre en compte au moment de faire son choix parmi la pléthore de montres connectées.

Petit rappel : de l’intérêt d’une montre connectée

Pendant un certain temps, la montre dite « connectée » n’a rencontré au mieux qu’un succès d’estime, apparaissant aux yeux du plus grand nombre comme un « gadget », à l’utilité plus que contestable – notamment du fait d’une autonomie réduite. Pour autant, en l’espace de quelques années, cette situation a radicalement changé, et la smart watch n’est plus seulement réservée à une poignée de technophiles avertis.

Aujourd’hui, chaque marque de montres – ou presque – propose un (ou plusieur) modèle(s) connecté(s), permettant de lire l’heure, bien entendu, mais aussi de répondre à un appel, d’écouter de la musique, ou bien encore d’afficher sa carte de paiement, son titre de transport, sans oublier le lancement d’un podcast, ni l’affichage de ses réseaux sociaux favoris. Les montres automatiques ou non deviennent de plus en plus « connectées » car elles s’inscrivent également dans une démarche sportive, avec le décompte des calories brûlées au quotidien.
Voyons à présent comment bien sélectionner une montre de ce type, peu importe qu’il s’agisse de choisir une montre homme connectée ou une smart watch pour femme.

À parcourir aussi : 3 bracelets connectés pour garder la forme

Les principaux systèmes d’exploitation disponibles

Notre propos se veut aussi objectif que possible, mais le fait est que lorsque l’on envisage une montre « intelligente », nombre d’entre nous pensent spontanément à l’Apple Watch, l’un des produits phares de la marque à la pomme. Certes, Apple n’a pas été le premier sur le marché, devancé par Asus, Samsung ou bien encore Sony, mais au travers d’une finition impeccable, d’un écran hautement qualitatif, et surtout d’un interface iOS déjà connu et apprécié, l’Apple Watch s’est immédiatement inscrite au palmarès des ventes des montres 2.0. Cette prouesse s’est d’ailleurs réaffirmée à chaque nouvelle génération (ou Series) d’Apple Watch, la cinquième en date restant à ce jour un maître-étalon pour ses concurrents.

Cependant, n’allez pas croire qu’Apple soit le seul fabricant à dominer le marché, une montre swatch connectée rencontrant également un fort succès, sans oublier la présence de plusieurs systèmes d’exploitation différents qui se livrent aujourd’hui encore une lutte acharnée. De fait, tandis qu’Apple propose un système Watch OS uniquement compatible avec le iPhone, Google avec son Wear OS ou Samsung avec son Tizen OS, sont en mesure de proposer des montres qui se lient sans problème avec des produits de leurs propres marques respectives, mais aussi des smartphone tiers (dont les iPhones, à quelques fonctionnalités près).

Entre autonomie, style et sport

A l’heure actuelle, les montres dites connectées – peu importe que l’on parle d’un produit pour adulte ou d’une montre enfant – présentent des autonomies très différentes, allant de 2 à 16 jours dans des conditions d’utilisation « normales ». De fait, certaines nécessitent des recharges très fréquentes (ce qui reste une contrainte, ne nous le cachons pas, notamment en déplacement), tandis que d’autres peuvent tenir bien plus longtemps la charge. Toutefois, l’autonomie à elle-seule n’a aucun sens ; pour qu’elle soit pertinente, il faut comparer le ratio entre les performances délivrées et cette fameuse autonomie.

En outre, lorsque l’on achète une montre connectée, son apparence au poignet ne doit pas être négligée, et de ce point de vue, il y en a véritablement pour tous les goûts, toutes les couleurs. De fait, si certaines font appel à de véritables aiguilles – et cherchent à se rapprocher au maximum des véritables codes de l’horlogerie classique – d’autres sont à la recherche de la modernité exacerbée, quitte à ne plus apparaître d’emblée comme des montres « traditionnelles », tandis que la plupart cherchent simplement à se positionner entre ces deux extrêmes.

Notons également que plusieurs fabricants se sont lancés dans l’aventure de la smart watch au travers du sport – tels que Garmin ou Polar, notamment – avec une attention toute particulière portée à l’estimation des performances réalisées lors de course à pied, de séances de natation, de cyclisme, etc.

Quelques critères importants à ne pas négliger

A l’heure du choix, n’oubliez pas que l’autonomie d’une montre connectée ne dépend pas uniquement de la performance de la batterie, mais aussi de la façon dont l’énergie est consommée – notamment par un écran de dernière génération, superbement détaillé, mais aussi très gourmand.

Par ailleurs, la précision du positionnement par satellite n’est pas la même pour toutes les montres du marché, ce qui peut avoir son importance lors de sessions sportives ; et en gardant bien entendu à l’esprit que plus un GPS sera efficace, et plus il aura tendance à solliciter la batterie de la montre.

En outre, à l’heure de la 4G+ et de la 5G, il convient de prêter une attention toute particulière à la connectivité de la montre qui vous intéresse, tandis que, pour vous faciliter la vie, le chargement sans fil tend actuellement à se généraliser ; tout comme un haut niveau d’étanchéité (à l’eau de pluie, ou de votre bain, mais pas à l’eau salée de la mer ou de l’océan).

Enfin, si de nombreuses montrent permettent désormais de prendre le pouls, certaines sont même dotées désormais de véritables électrocardiogrammes, capables de vous alerter en cas de rythme cardiaque anormal, parfois avant même que vous le n’ayez remarqué. Le capteur de chute a aussi fait preuve à maintes reprises de son utilité pour se porter rapidement au secours des personnes âgées tombées à leur domicile. 

Plan du site