Comment vivre en colocation ?

Publié le : 23 février 20173 mins de lecture

Facilité immobilière devenue nécessité economique, la colocation est devenue un véritable mode de vie. Alors comment trouver le bon locataire. Voici un petit guide pratique de la vie à deux.

La recherche de la colocation : Les premiers recherches de colocation passent souvent par le biais d’annonces sur un campus ou de site internet comme colocation.fr, appartager.com, recherche-colocation.com ou e-cologis.com pour les sites les plus connus. Devenir colocataire, c’est souvent rentrer dans un monde different où on decouvre d’autre univers, culture et habitude de vie différents. On se crée alors son reseau, local, national voir international.

Pour le casting de colocataires tient souvent du feeling. Ce sont souvent les propritaires qui proposent des chambres et il ne se preocupe pas vraiment de l’avis de ses autres locataires et de leurs entente. Il faut donc essayer de rencontrer chaque colocataire avant de s’engager, histoire de voir si l’ambiance du lieu (studieuse, festive…) est adaptée à votre caratère.

Coté pratique : mieux vaut investir dans une plaques de plexi aux dimensions intérieurs du frigo, car il manque toujours une étagere. Préférer les sauces en tubes, car à force de mettre des étageres, votre etage ne peut plus contenir un pot de mayo. Ne commencez pas à squatter l’étage du voisin lorsque vous manqueé de place, car vous oublierez ce que vous avez acheter, et surtout c’est une des sources des problèmes dans une colocation. La solution si vous n’avez pas de place pour tout ranger, ce de manger ce qui ne rentre pas.

Le téléphone : Même si les portables ont simplifié, il faut penser à prendre une abonnement gratuit souvent proposé avec une offre internet. Un facture detaillée evite souvent des problèmes. Pour les accros du téléphone, evitez de deambuler dans le couloir pendant la conversation car ça peut enervé plus d’un.

Le silence : Avec des emplois du temps souvent différents, on trouve toujours un coloc qui dort car il sort du boulot ou de l’ecole. Pensez donc à investir sur une casque sans fil pour ecouter de la musique en toute tranquilité.

Le copain/copine : Au même titre que l’ami de passage, votre petite amie est un parasite potentiel de la coloc. Si pour vous il ne prend pas de la place que dans votre coeur et votre lit, pour les autres, il squatte le fauteuil, pique de l’eau chaude ou qui finit le dernier pot de yaourt. La solution s’est d’aller chez l’autre et quittez la coloc. Par contre il faut eviter de jouer le coloc fantôme, de rentrer dans un mode de vie où l’on ne finit plus que par se croiser. Il faut donc penser à organiser de petit repas ensemble pour renouer le dialogue et parler sereinement des problèmes.

Plan du site