Fille ou garçon : Peut-on choisir le sexe de son enfant ?

Le sexe de son enfant

Publié le : 10 juillet 20204 mins de lecture

La plupart des parents sont tellement reconnaissants d’avoir un bébé en bonne santé que le sexe de l’enfant est une considération secondaire. Mais qu’en est-il de ceux qui sont si désespérés pour un garçon ou une fille qu’ils sont prêts à tout pour y parvenir ? Découvrez quelques méthodes pour choisir le sexe de son enfant.

Le MicroSort (R)

MicroSort (R) est une technique qui consiste à séparer les spermatozoïdes portant les chromosomes X et Y en utilisant une lumière laser, un colorant et un cytomètre de flux. Lorsque les spermatozoïdes sont divisés, les échantillons sont réinsérés dans la femme à l’aide d’outils artificiels. Comme le spermatozoïde X est plus gros, il absorbe plus de colorant et brille plus que le spermatozoïde Y sous l’éclairage d’un laser. De cette façon, les chercheurs peuvent attribuer une charge positive aux chromosomes X qui brillent plus fort et une charge négative aux chromosomes Y qui brillent moins fort. Les parents peuvent ainsi avoir un bébé rapidement et avec le bon sexe comme le souligne le site www.mybubelly.com. Il faut cependant noter que cette méthode n’est pas fiable à 100 %.

Favoriser un sexe grâce à l’alimentation

Tomber enceinte facilement est une démarche que l’on pratique de plus en plus. Cependant, choisir le sexe de son bébé est un peu plus compliqué. Il existe des technologies de reproduction assistée susceptibles qui peuvent se révéler utiles. Elles sont onéreuses, impliquent des aléas médicaux et restent incertaines. Ainsi, l’idée de concevoir un garçon ou une fille à partir de la nourriture commença à voir le jour dans les années 60. Les chercheurs se sont penchés sur différents paramètres comme la modification du pH vaginale pour recueillir des spermatozoïdes X ou Y. Il a été en effet prouvé que la nutrition maternelle influe sur l’apparition d’un sexe ou d’un autre. Améliorer la fertilité, tomber enceinte rapidement et définir le genre de l’enfant peut être obtenue par l’application d’un régime alimentaire spécifique.

Déterminer un sexe est possible, mais interdit

Si vous désirez avoir un garçon ou une fille, vous avez certainement entamé des recherches sur Internet ou encore demandé conseil à des proches. En effet sur la toile, vous pouvez trouver des « kits », des compléments alimentaires et des cocktails de vitamines susceptibles de multiplier les occasions.. Le  « diagnostic préimplantatoire » (DPI) permet aux futurs parents de choisir le sexe de leur enfant avec une certitude de près de 100 %. Elle est réalisée pendant la FIV (Fécondation In Vitro).

Cette pratique est légale dans la plupart des États américains, en Russie et au Moyen-Orient. Mais en France, et dans certains pays de l’Union Européenne, elle est considérée par certains observateurs comme une méthode contre nature et délicate. À ce titre, elle n’est autorisée que dans de rares situations médicales.

Les opposants affirment que les médecins commencent à jouer au « tout-puissant ». Ils le perçoivent donc comme une nouvelle étape vers un avenir de « bébés sur mesure », dans lequel les parents peuvent sélectionner les caractéristiques physiques de leur progéniture, comme la taille, la couleur des cheveux et des yeux.

Plan du site