Intérim en Vendée : contacter une agence en ligne

Intérim en Vendée

Publié le : 03 juillet 20205 mins de lecture

Lorsque vous travaillez en intérim, vous effectuez des missions ponctuelles pour différentes sociétés. La durée de l’intervention varie en fonction des besoins de la compagnie. Elle peut varier entre quelques heures et des mois. L’entreprise ne peut pas vous garder pendant plus d’un an et demi (ou plus précisément 18 mois). Dans la majeure partie des cas, il s’agit d’un contrat à durée déterminée ou CDD.

Focus sur la mission et sur son renouvellement

La date de rupture de votre contrat est définie dès sa signature. Votre partenariat est renouvelable une fois. Certaines compagnies prévoient les paramètres du renouvellement dès la signature du contrat initial. Ces conditions peuvent aussi être citées dans un avenant de prolongation. En ce qui concerne la durée de la deuxième période du travail temporaire, il peut être inférieur, supérieur ou égal à celle du premier contrat. Dans tous les cas, le nombre total de jours que vous passerez au sein de l’entreprise doit être conforme aux normes imposées par la loi.

Il n’est pas toujours facile de connaître avec précision les besoins d’une compagnie à la signature d’un contrat de travail intérimaire en Vendée. Ainsi, une souplesse est envisageable pour pouvoir terminer correctement la mission. L’employeur et l’employé peuvent chacun demander un aménagement du terme du contrat. Pour une intervention de moins de dix jours, ils peuvent demander deux journées travaillées en plus ou en moins avant la fin du délai prévu. De même, pour cinq jours travaillés, ils peuvent faire une demande d’une journée avant la date limite du contrat, sans pour autant avoir une réduction de plus de dix jours au total. En outre, vous pouvez avoir un jour pour cinq journées de travail après la date d’échéance du contrat. Dans ce cas, il est capital que la durée de l’opération ne dépasse pas la durée autorisée. Pour avoir plus d’informations à ce sujet, n’hésitez pas à contacter une agence d’intérim. Pour ce faire, vous pouvez vous rendre sur le site www.polygone-rh.fr.

Que faire si la rupture du contrat a été anticipée ?

Dans le cas où vous arrêtez votre mission d’intérim en Vendée avant la date prévue, vous risquerez de perdre de nombreux avantages. Vous ne recevrez pas l’IFM ou l’indemnité de fin de mission. En outre, il est fort probable que votre employeur vous demande de payer un dédommagement et des intérêts à cause du non-respect du contrat. À moins de lui fournir un justificatif montrant que vous êtes engagé en tant que CDI dans une autre compagnie, vous pourrez être amené en justice. Si l’arrêt du contrat provient de l’agence intérim, elle doit vous couvrir jusqu’à la date prévue pour la fin de la mission. À moins que vous n’ayez commis une faute grave, vous êtes sous sa responsabilité pendant ce laps de temps. Par ailleurs, il est de son devoir de vous proposer d’autres missions, au plus tard, dans les 3 jours qui suivent la rupture du contrat.

Pour quelles raisons devez-vous passer par une agence ?

Le fait de travailler pour une agence d’intérim présente plusieurs avantages. Tout d’abord, vous n’avez pas à faire des prospections pour trouver des clients. Ensuite, vous ne pouvez pas être embauché dans les lieux considérés comme « dangereux » pour la santé. Sauf si vous donnez une dérogation à l’agence, vous ne travaillerez pas sur ce genre de chantier. N’oubliez pas le fait que vous bénéficierez d’une formation renforcée pour que vous puissiez mener à bien chaque mission. Enfin, si les travaux requièrent des équipements spécifiques, l’agence d’intérim vous les fournira au moment où vous en aurez besoin. Il en est de même pour les accessoires de sécurité sur les chantiers de construction.

Plan du site