Les 6 moyens naturels de réduire les réactions allergiques

Publié le : 23 juin 20217 mins de lecture

L’allergie se limitent au site d’agression de l’allergène tels que le nez, les yeux, les poumons, et la peau, et ne mettent pas la vie en danger. Mais parfois, elles peuvent nécessiter une prise en charge. Dans l’allergie, la palette des symptômes est large et souvent déroutante, car tous les organes sont susceptibles d’être concernés. Les allergènes peuvent pénétrer dans l’organisme par trois voies. A savoir la voie cutanée, la respiratoire ou la voie digestive. Les réactions sont le plus souvent locales. Si elles sont généralisées, une prise en charge rapide est nécessaire. Les réactions locales, très variables, se manifestent avec une intensité qui change beaucoup d’une personne à l’autre. Elles peuvent même se modifier au fil du temps, dans le sens d’une amélioration, ou au contraire, d’une aggravation. Ceux qui souffrent de troubles allergiques savent combien il peut être désagréable d’avoir un corps qui réagit aux substances les plus diverses d’une manière aussi inconfortable. Le pollen, la poussière, les différentes odeurs, enfin, de nombreux facteurs peuvent déclencher une crise allergique, mais il est possible d’améliorer votre qualité de vie grâce à quelques mesures simples et naturelles.

1 – Utiliser les probiotiques

Les probiotiques sont des organismes vivants, capables de lutter contre d’autres micro-organismes qui sont logés chez un individu particulier. Selon des recherches, les probiotiques peuvent être efficaces pour traiter les symptômes nasaux et les sinusites. L’étude, qui a été publiée dans les Archives internationales d’allergie et d’immunologie, suggère que certains types de probiotiques sont indiqués.

2 – Boire plus d’eau

La quantité de fonctions bénéfiques que l’eau peut exercer sur le corps humain est impressionnante. Boire deux litres d’eau par jour stimule les systèmes naturels de purification du corps et le maintient hydraté. Selon certaines études, cette hydratation est essentielle pour réduire l’incidence des allergies. Mais il est important de souligner que l’eau doit être pure, ce qui signifie qu’elle doit être alcaline ou au moins avoir été filtrée.

3 – Boire du thé vert

Le phytonutriment présent dans le thé vert, appelé épigallocatéchine gallate (ou EGCG), est capable de bloquer l’action de certaines substances responsables du déclenchement d’allergies, telles que l’histamine et l’immunoglobuline. Les nutritionnistes conseillent deux à trois tasses de thé vert par jour pour ceux qui veulent se débarrasser de leurs symptômes allergiques. Le thé vert est une plante vertueuse pour la santé, efficace contre plus de 60 maladies, y compris l’allergie. 

4 – Profitez des propriétés de l’ananas

Riche en vitamine C, l’ananas redonne un coup de fouet à l’organisme. Il prévient de la fatigue, du rhume et des petites infections. Il a autant la capacité de  décomposer les protéines et facilite donc la digestion.  Ce fruit tropical contient un enzyme appelé broméline qui, lorsqu’elle est extraite du fruit et ingérée, est efficace dans le traitement des sinusites, bronchites, pneumonies et autres maladies respiratoires, en plus d’agir comme un anti-inflammatoire et de réduire l’œdème pulmonaire. Cet enzyme se trouve dans des capsules et doit être ingérée trois fois par jour.

5 – Purifiez vos narines

La narine est l’orifice externe de l’organe olfactif de nombreux animaux, et la voie naturelle de l’air inspiré, lequel est réchauffé par l’air expiré, ou rafraîchi dans les régions très chaudes. Dans tous les cas, la zone nasale se comporte comme un échangeur thermique. Chez l’Homme, elle constitue une partie de l’aile du nez et contient un muscle plus ou moins tonique selon les personnes et leur âge. Le pot à nez est un objet spécialement conçu pour nettoyer les narines. Elle ressemble un peu à une théière et peut être utilisée à l’heure du bain ou au-dessus du lavabo de la salle de bains. Vous aurez besoin d’environ 240 ml d’eau chaude et de ¼ cuillère à café de sel non iodé. N’ajoutez pas trop de sel, afin de ne pas endommager l’intérieur du nez, et testez la température de l’eau avant de commencer la procédure. Inclinez la tête d’un côté et insérez le pot dans une narine, en versant l’eau de manière à ce qu’elle coule dans l’autre narine. Ensuite, répétez la procédure de l’autre côté. Cela élimine les microbes et le mucus et est d’une grande aide, surtout pour ceux qui souffrent de congestion nasale. Il est impératif, lorsqu’on utilise un pot Neti, de ne le remplir qu’avec de l’eau distillée ou filtrée, à température ambiante ou tiède. Vous pouvez fabriquer votre propre solution nettoyante , mais il est préférable d’utiliser le kit fourni avec le pot Neti en mélangeant les ingrédients avec l’eau, pour éviter des infections ou des brûlures.

6 – Consommer moins de sucre

Le sucre est très acide et stimule donc la production de mucus par l’organisme, ce qui contribue à aggraver les conditions allergiques. Malheureusement, réduire la consommation de sucre signifie aussi ne pas la remplacer par des édulcorants artificiels. Un petit sacrifice sera donc nécessaire. On constate généralement des améliorations après 30 jours avec le nouveau régime. On peut remplacer le sucre du yaourt par une petite cuillère à café de miel, des fruits rouges.  Remplacer la classique baguette à confiture du petit-déjeuner  par un repas à l’anglaise avec protéines, fruit et féculents. Et enfin,  faire le plein de protéines au déjeuner.

Plan du site