Les clés d’un module e-learning efficace

e-learning

Publié le : 12 avril 20216 mins de lecture

Grâce à la digitalisation, les entreprises sont désormais en mesure de faire face à l’évolution des différents modes de travail. Les formations e-learning sont l’un des outils les plus utilisés. Elles permettent de transmettre aux participants les compétences nécessaires pour remplir leurs obligations et contribuer au développement de leurs entreprises. Dès lors pour s’assurer de l’atteinte d’une bonne performance, la conception des modules qui composent cette formation en ligne ne peut être laissée au hasard.

Un plan clair et des sous-modules d’e-learning ciblés

Dès le début, vous devez énoncer aux apprenants les objectifs pédagogiques du module e-learning pour qu’ils aient une vision claire et précise du niveau à atteindre. Pour une formulation réussie, vous disposez de plusieurs méthodes parmi lesquelles on retrouve la méthode SMART. Puis, il faudra vous lancer à la quête de contenus riches, de qualité, et très attractifs. Il s’agit généralement de textes, de vidéos, d’audios ou même de graphiques. Il est aussi souhaitable de prévoir des activités pédagogiques intéressantes telles que les études de cas ainsi que les mises en situation qui sont en accord avec votre pédagogie. En outre, vous devriez scinder et organiser les cours en de petites séquences ayant des objectifs cibles définis. Elles auront plus d’impacts et l’information passera plus aisément.

Un contenu textuel et un style graphique séduisants

Il est important de garder à l’esprit qu’il est beaucoup plus difficile aux participants de rester concentrés pendant une longue période devant leurs écrans. Il faut donc que les contenus proposés (textes, graphiques…) soient agréables tout en étant présentés dans des formats variés et intéressants. Mais avant, il convient de faire un bref état des lieux des productions existantes relatives à votre module. Cela vous permettra de prendre en compte d’une part celles dont vous disposez déjà et de prendre connaissance de celles appartenant à vos concurrents. Une fois que vous avez fait le point, vous pouvez passer à la fixation des objectifs.

Pour ce faire, vous devrez certainement trouver au moins une solution à chacune des questions de base. Il s’agit entre autres de se demander ce qu’on doit transmettre en matière de compétences et de combien de temps on dispose pour le faire. Puis, il faut s’assurer que l’ensemble des participants ont un même niveau avant d’entamer le parcours de formation. En cas d’inégalités, il serait judicieux de procéder à une petite mise à niveau des individus concernés.

Miser sur l’interactivité du module e-learning

L’interaction est essentielle pour pouvoir susciter l’intérêt des apprenants. En effet, elle motive et facilite leur apprentissage ainsi que leur évolution, tout ceci dans un bon rythme. De plus, cela peut faire toute la différence après une longue et éreintante journée, pour ceux qui travaillent dans des entreprises très productives. L’interactivité réduit considérablement le sentiment de solitude que ressentent la plupart des participants. Ainsi, même s’ils sont seuls devant leurs écrans, ils seront beaucoup plus engagés. Pour atteindre cet objectif, vous pouvez par exemple intégrer dans votre management des séances de chats audio/vidéo et créer des forums de discussions. Vous pouvez également mettre en place des sous-modules de blended learning pour avoir plus d’efficacité et leur permettre parfois de s’organiser en de petits groupes. Grâce à ces diverses activités, vous pourrez les garder déterminés pendant toute la durée de l’apprentissage.

Un module facile à mettre sur une plateforme d’e-learning

S’il y a bien une chose qui effraie la plupart des formateurs, c’est la technique. Bien qu’elle tienne une part importante dans le processus, il faut savoir qu’il est aujourd’hui assez aisé de mettre en place une plateforme dédiée. De plus, la plupart du temps cela ne nécessite pas (ou très peu) de moyens financiers. À cet effet, ils peuvent se servir des outils technologiques très utiles qui sont mis à la disposition du public et qui sont en accès libre. Il faut noter que ces derniers peuvent être renforcés en les combinant avec certaines extensions bien spécifiques. Vous disposez également de toute une panoplie d’outils pour mettre en place vos activités interactives et vos sous-modules collaboratifs.

Soigner le ton de la conversation

Il est désormais prouvé qu’au moment où ils sont devant leurs écrans, les participants utilisent les conventions qui s’appliquent dans la communication interpersonnelle. Aussi, pour une meilleure assimilation il faut réussir à engager l’apprenant socialement en faisant par exemple usage du ton de la conversation tout en restant pédagogique (et non familier). Ainsi, il serait moins intéressant d’adopter un ton formel ou même impersonnel. L’intégration d’un agent d’apprentissage dans les modules facilite la rétention des informations. Lorsqu’il se présente oralement, et sur le ton de la conversation, il obtient plus d’impacts positifs sur les différents participants.

Plan du site