Manger plutôt de la volaille que de la viande rouge

la viande rouge

Publié le : 12 janvier 20162 mins de lecture

Moins grasse, moins calorique (environ 135 KCA/100g), la volaille fait donc partie des viandes diététiques. En effet, 60% de ses graisses sont formés d’acides gras mono et polyinsaturés. Ils sont présentés comme des bons acides gras et ont un pouvoir nutritionnel très important. La teneur en fer contenu dans la volaille est d’environ 0,74 mg/kg, elle est faible, comparé aux poissons par exemple.
La volaille possède en revanche des protéines (28g/100g) de bonne qualité. Leur proportion en acides aminés essentiels est équilibré et stable.

Quels sont les bienfaits de la volaille ?
Si l’on croit à une analyse faite sur 84 000 femmes suivies pendant 26 ans. Plus elles consommaient de la viande rouge, plus le risque de faire une crise cardio-vasculaire augmenté de 30% comparé aux femmes qui ne mangeaient que de la viande de volaille.

Pourquoi une telle augmentation du risque cardio-vasculaire ?
En fait, la viande rouge possède plus de graisses saturées. Ces graisses diminuent les taux de lipides sanguins. Or ces lipides jouent un rôle très important dans la prévention des maladies cardio-vasculaires.
Les autres bienfaits de la volaille : Elle permet de diminuer les risques de cancers, elle aide les diabètes de type 2 à mieux supporter leur maladie notamment au niveau rénale etc.

Attention : L’alimentation exclusivement basée sur la volaille est totalement déconseillée, il faut en fait variée vos sources de protéines (un peu de viande, pas mal de poulet et beaucoup de poissons).

Plan du site