Quels sont les différents types de ballerines ?

Quelle femme ou petite fille ne possède pas une paire de ballerines parmi ses chaussures ? Elles sont devenues de véritables must-have pour toutes les occasions. La ballerine reflète le fait que les tendances ne se manifestent pas forcément sur les podiums, mais plus nécessairement dans la rue, dans la vie de tous les jours. Alors que les chaussures à talons sont le signe de la féminité absolue, les ballerines féminines ne sont pas en reste et  montrent que l’élégance et le confort peuvent aussi aller de pair.

Les ballerines ont ainsi réussi à gagner le cœur des femmes et des designers du monde entier. Les ballerines sont non seulement devenues un élément incontournable dans la vie quotidienne, mais aussi dans les grandes occasions, ce qui a par exemple conduit à la création de ballerines de mariage, précisément pour ce grand jour.

Il existe différents types de ballerines et dans certains pays comme l’Espagne, par exemple, ce type de chaussures est appelé différemment selon ses caractéristiques. Bien qu’elles se ressemblent souvent, les ballerines ne sont pas toutes pareilles. Découvrez leurs différences et l’origine des différents types de ballerines.

Ballerines, chaussures à lanières et ballerines souples

De ces trois termes, les plus utilisés sont probablement ballerines et ballerines souples. Il s’agit d’un type de chaussures très similaire. La différence réside dans le fait que la semelle des ballerines flexibles est généralement plus fine que celle des ballerines traditionnelles. Toutefois, ces deux termes sont souvent utilisés de manière identique.

Le modèle qui présente une différence substantielle est celui des chaussures à lanière. Il s’agit de ballerines avec une boucle, une fermeture à lanière ou encore une lanière au niveau de la cheville. Ces chaussures sont principalement portées par les petites filles mais il existe quelques modèles de chaussures à lanières pour femmes, idéales pour toutes les occasions.

Origine des ballerines

Alors, quelle est l’origine de chacune de ces chaussures devenues incontournables dans le monde de la mode ? Commençons par celles dont l’origine est plus facile à deviner : les ballerines. Comme vous pouvez l’imaginer d’après leur nom, ces chaussures sont issues de l’univers du ballet. Ce type de chaussures a commencé à être utilisé dans les spectacles de ballet au début du XIXe siècle. Qui aurait cru que des chaussures aussi tendances avaient 200 ans, n’est-ce pas ? Cependant, ce modèle a franchit les limites de la scène et aujourd’hui, on le retrouve dans toutes sortes de styles. Noires, rouges ou bleues pour le quotidien, ou encore argentées, dorées ou pleines de paillettes pour les soirées, il y en a pour tous les goûts. 

Origine des ballerines à lanières

Les ballerines à lanières sont un modèle appelé en espagnol “merceditas”.. Ce terme a pour origine le nom d’une femme, la reine Maria de las Mercedes d’Orleans, que tout le monde connaissait sous le nom de Merceditas. Merceditas et son cousin Alfonso XII tombèrent follement amoureux et après s’être mariés en 1878, ils purent jouir de 5 mois de mariage en raison du décès de la Reine, qui n’avait que 18 ans. Après sa perte tragique, une chanson populaire fut écrite dans laquelle on pouvait entendre “les chaussures qu’elle portait… étaient d’une belle couleur…. Et c’est Alfonso qui les lui a données… le jour de son mariage.” Une histoire d’amour avec une fin triste qui est à l’origine du nom des chaussures les plus populaires de l’histoire. Qui l’aurait deviné !

Origine des ballerines de “manoletinas”

Quant à l’histoire des ballerines appelées en Espagne “manoletinas”, elle est aussi due à une personne, mais dans ce cas, leur origine est beaucoup plus heureuse. C’est le genre de chaussures que le célèbre torero Manolete portait lorsqu’il était sur la piste et c’est de là que vient leur nom. Bien qu’elles aient commencées à être utilisées comme chaussures pour hommes, ces ballerines se sont rapidement étendues aux femmes et une grande variété de modèles et de styles a commencé à être développée dans une gamme infinie de couleurs.