Vente de voitures neuves, d’occasions et utilitaires

Un mandataire auto

Publié le : 25 mars 20205 mins de lecture

En effet, afin de vendre une voiture neuve, d’occasion et utilitaire, il faut effectuer et suivre un certain nombre de démarches administratives. Des étapes essentielles pour vendre de manière légale, une voiture neuve, d’occasion et utilitaire. Certaines personnes sont apeurées par rapport à l’ampleur de la procédure. Cependant, il n’y a aucune raison d’être terrifié, car, désormais, il existe un bon nombre de services professionnels proposant un accompagnement intégral gratuit dans la démarche de vente d’une voiture, par exemple, un mandataire automobile. Découvrez dans l’article qui va suivre, quelles sont différentes étapes à suivre pour effectuer la vente d’une voiture neuve, d’occasion et utilitaire.

Les étapes à suivre

Lors de la vente d’un véhicule d’occasion ou utilitaire, la première étape à franchir consiste à contacter son assureur. Il faut par la suite remettre le certificat de situation administrative ou de non-gage au nouveau propriétaire (ou l’acquéreur), sans oublier le contrôle technique, le certificat de cession ainsi que la carte grise barrée sur laquelle on doit trouver une mention « vendu le ». Le vendeur a également l’obligation d’avertir en ligne, la préfecture, dans les 15 jours, en ce qui concerne la permutation de propriétaire de la voiture. Durant 5 ans au minimum, il est primordial de bien conserver une copie des divers documents ayant servi dans la cession de la voiture neuve ou la voiture utilitaire, en cas de plaintes, de procès-verbal ou autres. Enfin, garder pour 2 ans au minimum, le contrat d’assurance accompagné des lettres de résiliation. Ces étapes ne sont pas les mêmes dans le cas d’une voiture neuve. Cela dit, afin de vendre facilement un véhicule, sans se soucier d’un tas de procédures, faire appel à un mandataire voiture constitue également une de meilleures solutions qu’il s’agisse d’un mandataire auto occasion ou d’un mandataire utilitaire. Pour plus d’infos, rendez-vous sur https://www.grandnordauto.com/.

À parcourir aussi : Concessions Audi : vente de véhicule neuf et occasion

Voitures neuves, d’occasion ou utilitaire : obligations des vendeurs

Tout vendeur de voitures, qu’il soit un professionnel ou un particulier, est tenu à quelques obligations par rapport à l’acheteur. Lorsqu’un vendeur particulier vend sa voiture d’occasion ou utilitaire, ce dernier est tenu d’informer son client (l’acheteur) de tous les défauts de l’auto qu’il souhaite vendre. Si ce dernier a menti intentionnellement en induisant en erreur son acheteur et en l’ayant poussé à acheter le véhicule. A la suite de la vente de la voiture, on parle alors de vice de consentement. De ce fait, l’acquéreur a tout à fait le droit d’exiger une annulation du contrat de vente ou négocier une baisse de prix. Et si, juste à la suite de l’acquisition, l’auto tombe en panne. Il s’agit d’un vice caché, cela permet à l’acheteur de bénéficier d’une totale réparation des défauts, tout cela, à la charge du vendeur. Un vendeur professionnel est dans l’obligation d’informer tous ses clients sur les diverses caractéristiques exactes des automobiles que celui-ci propose à la vente. Qu’il s’agisse d’une vente en ligne, en magasin ou dans un journal, le professionnel par exemple un mandataire auto a la responsabilité d’engager sur la conformité des renseignements qu’il donne en réalité aux clients. Toutes les informations se doivent d’être correctes et l’automobile doit en tout point correspondre à la description que le vendeur a faite.

Quelles sont les garanties qui existent ?

Lors de l’achat d’un VP ou Véhicule particulier ou d’un VUL ou Véhicule utilitaire léger, d’occasion ou neuf, l’acquéreur bénéficie, en principe, d’une garantie légale contre les différents défauts de conformité et les divers vices cachés, sans oublier, la garantie contractuelle. En effet, les constructeurs proposent même certaines extensions de garanties voitures qui peuvent aller jusqu’à 10 ans. Les concessionnaires automobiles et les constructeurs sont obligés par les textes de loi, à honorer la conformité du descriptif de la voiture et de son utilisation à la réalité.

 

Plan du site