Achat immobilier : 4 bonnes raisons d’investir dans le neuf

Achat immobilier
L’acquisition d’un bien immeuble doit être murement réfléchie. L’intéressé doit inspecter la qualité dudit bien ainsi que son environnement. L’achat d’une propriété neuve dispense de ses mesures. Au contraire, l’investissement dans le neuf propose de nombreux atouts. Pourquoi choisir de faire un placement immobilier dans le neuf ?

L’état du bien, un plus pour l’acquéreur

Investir dans un bien immobilier neuf apporte plus de bénéfices qu’un placement dans une ancienne propriété. En effet, une habitation construite récemment nécessite peu d’entretien. Les équipements ainsi que les matériaux qui la composent sont modernes, neufs et respectent l’environnement. Le coût de la maintenance étant réduit, l’acquéreur peut économiser en toute sécurité.

Par ailleurs, le logement neuf est protégé par plusieurs garanties. Entre autres, au moment de la livraison, le constructeur est sommé de mettre le bien en conformité dans le cas où des défauts auraient été décelés. Les vices ainsi que les malfaçons sont également couverts par une garantie valable pendant 10 ans. De plus, tous les équipements qui composent cette habitation sont assurés.

Dans le cas d’un investissement locatif, le bien neuf suscite l’engouement des locataires. Confortable, l’immobilier neuf propose aussi un cadre agréable et chaleureux. Ces propriétés sont dotées d’une technologie moderne qui améliore le confort. De plus, ils possèdent un équipement écologique qui donne la possibilité de réduire les factures énergétiques.

La construction d’un logement neuf suit une procédure particulière. Une étude minutieuse est établie en partant de son orientation jusqu’au choix de son isolation. Elle permet de diminuer la consommation énergétique de l’occupant. De plus, les immeubles neufs respectent l’écosystème, ils proposent une basse consommation qui séduit les locataires.

L’allègement des charges à payer

Avec l’utilisation de l’énergie renouvelable et le respect des nouvelles normes environnementales, qui sont imposées aux constructeurs, le logement neuf donne la possibilité au locataire ou au propriétaire de diminuer le coût de leur consommation énergétique.

Le marché immobilier présente de nombreuses offres pour couvrir le déficit de logements sur le territoire français. En achetant un bien neuf, le propriétaire participe au développement économique du pays. Il est également exonéré de la taxe foncière pendant les deux premières années qui font suite à son acquisition.

L’investissement locatif propose de même la réduction des droits de mutation. Bien que la valeur d’un logement ancien soit moins chère, son droit de mutation atteint 8 % du prix de vente. Ce montant équivaut à 1,5 % de la valeur d’achat du bien. Cet amoindrissement des coûts résulte de l’initiative gouvernementale qui incite les particuliers à investir dans l’immobilier neuf.

Par ailleurs, ce placement bénéficie aussi de l’allègement des frais notariaux. Si une ancienne propriété est taxée à hauteur de 6 à 7 % de son prix de vente, cette somme est comprise entre 2 à 3 % de la valeur du bien neuf acheté. Elle offre la possibilité à l’acquéreur de réaliser une économie considérable.

Les aides octroyées par l’État

Outre l’allègement des droits de mutation, la loi Pinel favorise l’amoindrissement de l’impôt sur le revenu. Cette disposition introduite en 2014 reste actuelle pour les acquisitions de biens immobiliers neufs en 2022. La réduction d’impôt est comprise entre 12 % et 21 %. Elle s’étend sur une période de 6 ans à 12 ans pour les investisseurs qui décident de mettre leur bien en location. Par ailleurs, cette déduction est uniquement valable avec le respect de certaines conditions.

Entre autres, le logement doit être mis en location au moins pendant 6 ans. Il concerne également la résidence principale du locataire et doit être compris dans les zones en tension foncière. En d’autres termes, le bien doit être situé dans une ville ou une commune où la demande de logement dépasse l’offre.

De même, le dispositif Censi-Bouvard donne la possibilité à l’acquéreur de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le prix de vente du bien. Elle équivaut à une déduction de 11 % qui est plafonnée à 300 000 €. L’acheteur peut également récupérer la TVA immobilière de 20 %. Néanmoins, l’intéressé doit louer son bien meublé pendant 9 ans. Cette loi concerne aussi les loueurs en meublé non professionnels.

En respectant les exigences relatives à la location meublée, le loueur en meublé peut percevoir un loyer brut qui tire profit d’un abattement forfaitaire de 30 % à 50 %. Entre autres, il doit mettre à la disposition du locataire des meubles qui sont prêts à l’emploi.

L’investissement idéal pour le futur

Le marché immobilier propose différents biens neufs qui permettent de réaliser un placement sûr et durable. Nécessitant peu de maintenance et dotée de plusieurs garanties, la valeur de ce type de logement augmente au fil du temps. En cas de revente, le propriétaire peut gagner une plus-value. Néanmoins, cette propriété peut être léguée aux éventuels héritiers ou descendants.

Investir à crédit dans l’immobilier est possible. En effet, cette procédure permet à l’emprunteur de payer la somme qu’il a placée dans le bien à l’aide du loyer qu’il perçoit mensuellement sur ce même logement. En d’autres termes, cette rente donne la possibilité de couvrir la valeur du prêt. Après avoir remboursé ce crédit, l’acquéreur dispose d’un patrimoine immobilier. Il peut profiter de cette habitation ou la mettre en location.

Placer ses avoirs dans un bien immeuble offre la possibilité de constituer un patrimoine durable. Avec la réduction d’impôt proposée par les différents dispositifs, l’intéressé peut aussi alléger sa déclaration. De même, cette rente locative permet d’assurer un revenu complémentaire pour une future retraite. Vous pouvez visiter des sites spécialisés comme pichet.fr pour trouver l’investissement qui vous convient.

Néanmoins, la souscription à une assurance locative est de mise pour garantir le paiement du loyer. Ce contrat donne la possibilité de prendre en charge 2 à 4 % des impayés, les dégradations des meubles ainsi que les éventuels frais de justice. Dans cette optique, l’acquéreur peut investir dans une résidence qui intègre un responsable pour gérer le logement et récupérer le dut.